Feuilleton de l’été : les dissidents des dissidents, la saga du cartel PNE

En octobre 2019 lors d’un comex du Mouvement Nation une scission a lieu et une partie des adhérents quittent le parti dont Olivier Balfroid, son secrétaire général et Eddy De Smedt, responsable section Evere.

Quelques jours plus tard ils créent le PNE – Parti National Européen – avec quelques autres dissidents : Luna Stenfors, Christian Gilain, Marie Christine Tyck, Jean Pierre Borbouse

Rapidement on y voit Noël Maréchal, Vlaams Belang et Kris Roman de Euro-Rus mais ils  disparaissent rapidement des radars.

Dès novembre 2019, le PNE via son président Olivier Balfroid s’active, avant  son congrès, pour rassembler un cartel avec:

Le Collectif Identitaire Liégeois de Leticia Knevels qui a entre temps quitté le Mouvement Nation, Mouscron en colère de Gregory Bourguignon, Droite Conservatrice de Valeria Appeltants et Identitaire Démocrate de Maxime Grégoire.Le 25 janvier le PNE tient son congrès à Gilly, les membres du cartel sont présents

V

Valeria Appeltants, Maxime Grégoire, Letitia Knevels et Gregory Bourguignon

Sur la photo des membres liégeois du Cartel on aperçoit une personne floutée, non identifiée qui a bien pris soin de se camoufler sans quitter un seul instant Letitia Knevels, un vrai garde du corps

Seul moment où on l’aperçoit non camouflé ou flouté.  Qui-est-ce ? Pourquoi s’est-il caché ?

Congrès mouvementé, les Antifas ont manifesté devant le siège du PNE et, honteusement ont été gazés et aspergés à l’autopompe par la police carologienne.

p

Quelques jours, après ce congrès Maxime Grégoire, ex Parti Populaire et là responsable de Identitaire Démocrate perd son emploi.

Alertée par la délégation syndicale de la CGSP-Enseignement, la Haute Ecole provinciale de Hainaut – Condorcet a décidé d’écarter de toute charge de cours l’un de ses collaborateur, Maxime Grégoire
Il apparaît que l’intéressé est Vice-Président d’un parti d’extrême-droite, le parti ID, Identitaire Démocrate
Ses prises de positions publiques et l’examen de son profil Facebook ne laissent aucun doute sur l’incompatibilité des idées qu’il défend avec les valeurs humanistes de la Haute Ecole provinciale. L’idéologie d’extrême-droite s’affiche en contradiction radicale avec le projet pédagogique et les idéaux porté par la Province.

Après ce congrès aux conséquences inévitables pour ce Maxime Grégoire, les membres du cartel essaient de se structurer et rencontrent d’autres mouvements ensembles ou séparément.

Le Collectif Identitaire Liégeois se structure de réunions en réunions et finalement Leticia Knevels, Sarah Dumalin et Corine Dupont créent  l’Asbl Valeurs Nationales le nouveau nom du Collectif Identitaire Liégeois avec quelques fidèles tels Fabian Vervinckt, Evelyne Kutten, Fabian Jonathan Charlier, etc.

Ils rencontrent aussi des ex PP, la Droite Conservatrice d’Appeltants et Adrien Bajoux du Rassemblement Wanzois.

Appeltants étant en friction avec Jean Pierre Borbouse, ils décident d’exclure le PNE de cette réunion de rapprochement entre différents mouvements identitaires liégeois

Voilà donc Appeltants et sa Droite Conservatrice dissidente du cartel créé par le PNE et, le Rassemblement Wanzois ne l’intègre pas.

Depuis cette réunion plus aucune nouvelle de ce rapprochement des extrémistes de la droite liégeoise.

De son côté le PNE rencontre des ex Lidem

Là non plus rien ne semble avoir abouti, tous partis aux oubliettes.

Deux personnages au passé néonazi gravitent en permanence autour du PNE: Gregory Bourguignon et Christian Berteryan.

Bien présent aussi au PNE mais jamais visible, Pascal Cornet qui est toujours sous le sceau d’un sursis d’une condamnation au pénal

 

L’épidémie du Covid-19 calme un peu ce jeu de va et vient. Cependant, pendant le confinement et malgré l’interdiction de rassemblement une réunion  s’est tenue entre le PNE, Valeurs Nationales et 2 petits nouveaux ex Parti Populaire.


Christian Gilain, Steve Counet, Olivier Balfroid, Letitia Knevels, Daniel Simon et Sarah Dumalin.

Enfin le samedi 30 avril une manifestation se déroule face au palais de justice de Liège malgré l’interdiction de rassemblement.  Sont présents les membres du PNE, de Valeurs Nationales et Valérie Appeltants

Alors que tous les PNE et Valeurs Nationales étaient présents, Valeria Appeltants seule, personne de la Droite Conservatrice ça nous a interpellé.

Lors de cette manifestation la police liégeoise n’a pas « bougé », pas d’interdiction, de dispersion, de verbalisation. Interpellé par nombre de citoyen.ne.s, le Bourgmestre Demeyer reste bien silencieux !

Ce mardi 2 juin bingo, dissidence à la DC. Après que Jean Claude Goblet ait été éjecté pour rififi avec sa présidente, c’est Richard Bully alias Ricardo, vice-président qui quitte la DC.

Le même jour, la composition des instances de la DC disparaît de son site droiteconservatrice. be.

Est-ce la fin de la DC ?

De dissidence en dissidence l’extrême droite wallonne reste bien à l’état embryonnaire et espérons-le pour longtemps.

Le feuilleton des dissidents n’est certainement pas terminé, à suivre tout l’été ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, document, text, archive, other. Drop file here